Une aventure riche et inoubliable en Ouzbékistan

Voyage Ouzbekistan

Point de passage de la Route de la Soie durant des siècles, l’Ouzbékistan procure aux passionnés d’aventure et de découvertes plusieurs villes aux édifices historiques renommés, si on ne parle que de la fameuse Samarcande.

Cette cité ouzbèke n’a cessé d’éblouir les voyageurs et les commerçants en provenance de l’Europe, de la Chine ou de l’Inde. Favorisée par sa situation géographique, Samarcande fait partie des principaux carrefours commerciaux de la Route de la Soie. Depuis sa création, elle a su garder la beauté d’une architecture médiévale reflétant la finesse de ses formes et la richesse de ses couleurs. Après avoir contourné les meilleurs sites touristiques de Samarcande, une autre ville ouzbèke vaut également le détour, Tachkent.

Selon les archéologues, cette dernière a été créée depuis plus de 2 000 ans. On peut admirer sur place des vestiges d’une forteresse découverts à Ming Urik. À l’évidence, ce site témoigne l’ancienne histoire de la cité qui était située à l’intersection des voies commerciales entre l’Est ou l’Ouest.

Une exploration inédite à travers une région insoupçonnée

Le désert de Kyzylkoum procure aux touristes l’occasion de découvrir les traces des personnages importants du pays. Cette étendue de dunes de sable rouge couvre trois pays d’Asie centrale, à savoir, l’Ouzbékistan, le Turkménistan et le Kazakhstan. Entouré de fleuves exceptionnels, le Syr Daria, et l’Amou-Daria, ce territoire désertique est une pure merveille naturelle à explorer entre amis ou en famille le temps d’un voyage en Ouzbékistan. Au cours de leur expédition au cœur de cette région, les aventuriers auront l’opportunité de contempler une grande variété de faune et de flore hors du commun. Par exemple, il est possible d’observer durant cette escapade en plein désert ouzbek des loups, des chacals ou bien des varans. Au passage, on peut également admirer des troupeaux de moutons et de chèvres qui se rafraîchissent dans un point d’eau.

De mars à avril, les tulipes agrémentent subtilement le paysage de ce vaste territoire inhabité. Pour compléter cette aventure à travers le désert de Kyzylkoum, la visite du lac salé Aydar-Kul est incontournable. Afin de varier les plaisirs lors de cette échappée, on peut partir pour des petits safaris à dos de chameau ou des randonnées équestres.

Découvrir un palais au décor subliminal à Boukhara

La ville de Boukhara constitue une halte obligatoire pour les routards qui séjournent pour quelques semaines en Ouzbékistan. C’est là-bas qu’on peut explorer la splendeur d’un palais d’été au style oriental. Baptisé « Sitori-i-Mokhi Khossa », ce qui veut dire littéralement « palais égalant la lune et les étoiles du ciel », ce monument ancestral a été servi comme habitat estival des émirs de Boukhara jusqu’en 1920.

Les touristes qui sont de passage sur place auront le privilège d’y observer à leur guise des mosquées historiques, des coupoles commerciales, des mausolées en tout genre. Il est à noter que l’endroit le plus sacré de Boukhara n’est rien d’autre que le mausolée de Mohamed Bahaouddin Naqshbandi, l’un des fondateurs de l’islam soufique

Quel matériel faut-il prévoir pour effectuer un trekking au Maroc ?

trekking

Faire un trekking au Maroc est une aventure qui intéresse de nombreux touristes, surtout ceux venant d’Europe voir cet article : Notre sélection des plus belles excursions et randonnées au Maroc. C’est une occasion idoine de découvrir un nouveau pays et d’être en contact avec une culture différente et des paysages extraordinaires. Certaines précautions doivent tout de même être prises avant de se lancer dans une telle aventure, on ne s’y adonne pas au hasard. L’une des priorités pour les étrangers est de se rassurer des conditions d’obtention de visa afin de se rendre au Maroc. Autre priorité, les équipements dont il faut se doter pour que l’activité se déroule dans de bonnes conditions. Vous devez déjà vous assurer que tout ce que vous emportez tient dans un sac à dos et un sac de voyage. Précisons que vous transporterez le sac à dos tous les jours pendant le trekking, pendant que votre sac de voyage sera transporté par l’équipe en charge de la logistique. Le sac à dos doit avoir une capacité minimale de 30 litres, voire 35 litres pour pouvoir transporter tout ce dont vous aurez besoin pendant la journée. Préférez les sacs à bretelles larges et d’armatures anatomiques que vous pourrez régler selon vos besoins, pour améliorer votre confort lors de la marche. Le sac de voyage quant à lui doit avoir une contenance minimale de 80 litres, voire 100 litres.

En termes d’équipements, vous devez emporter des sous-vêtements, de préférence qui sèchent vite, n’oubliez pas de vous munir d’une veste polaire, pour les périodes froides, optez par exemple pour un modèle Wind Pro qui affiche un bon rapport poids et isolation. Comme autres équipements pour un trekking au Maroc, vous devez prévoir des chemises longues manches légères, des pantalons adaptés pour l’activité, des collants thermiques, une veste à la fois imperméable et respirante, une casquette, des gants, une cape contre la pluie, de quoi vous éclairer en marchant par exemple une lampe frontale, un bonnet, etc. Les éléments de protection contre le froid seront utiles si vous partez entre les mois de décembre et de janvier.

Si vous prévoyez de faire de longues heures de marche, vous aurez probablement besoin d’un bâton de marche. Avec une gourde vous pourrez transporter l’eau que vous boirez pendant votre trekking au Maroc. Les chaussures étant importantes pour la marche, choisissez des modèles légers et qui laissent passer l’air. Certains modèles vous offrent une bonne adhérence sur les terrains, notamment l’Epic Cabrio ou l’Elios de la gamme X-Hiking de Salomon. Des chaussures imperméables à tige haute sont également adaptées. N’oubliez pas le couchage, l’idéal est de prendre des sacs avec des températures qui varient entre -10 et -15 degrés Celsius en période de froid. Vous pouvez aussi opter pour un drap-sac qui sera moins lourd à transporter.

Faut-il choisir un scooter électrique ou thermique sans permis ?

scooter electrique

Vous n’avez pas ou plus de permis, mais vous souhaitez investir dans un moyen de transport afin de gagner en indépendance. Le scooter sans permis est une solution pour vous. Entre le scooter électrique et le scooter thermique sans permis, vous pouvez trouver quelques arguments dans cet article : http://www.devis-assurance-auto.eu/actualites-auto/scooters-electriques/qui vous aideront à mieux faire votre choix. Il faut déjà savoir que le scooter sans permis est un véhicule à moteur dont la cylindrée est égale à 50 cm3 ou un peu moins. Ce type d’engin est adapté pour des populations plus jeunes qui peuvent s’en servir à partir de 14 ans. Ceci impose tout de même d’être titulaire d’un BSR (Brevet de sécurité routière), pour les personnes nées à partir de janvier 1988. Pour les personnes âgées de 14 ans en 2013, ils auront besoin du permis de conduire de catégorie AM. Les personnes nées au cours de l’année 1987 par contre n’ont besoin d’aucun document pour utiliser ce type d’engin.

Les adultes aussi peuvent circuler avec des scooters électriques sans permis. Du fait de son faible poids, ce type de véhicule est un véritable atout pour les déplacements dans les grandes villes. Par contre si vous comptez vous en servir dans les zones rurales à plus de 45 km/h, le scooter sans permis n’est pas idéal pour vous. En termes de moteur vous avez le choix entre le moteur électrique qui fonctionne à l’électricité et le moteur thermique qui fonctionne à l’essence. Votre choix doit être fonction de vos attentes et de vos priorités.

Le scooter électrique présente de nombreux avantages sur le plan environnemental, mais aussi sur le plan économique. Sur le plan environnemental, le moteur électrique est très silencieux et n’émet pas de gaz nocifs, donc il ne pollue pas. Sur le plan économique, la consommation en électricité est pratiquement nulle en comparaison à la consommation d’essence. Le véhicule peut être rechargé gratuitement sur les bornes publiques que l’on retrouve dans les grandes villes. L’entretien et les assurances liés à cet engin sont faibles. Par contre le scooter électrique propose une faible autonomie et il est assez cher à l’achat. Un scooter électrique coute en moyenne deux fois plus cher qu’un scooter thermique. Avec ces quelques éléments, vous savez désormais quels sont les avantages et les inconvénients liés à un scooter électrique ou à un scooter thermique.

Quelles sont les catégories de producteurs dans la production audiovisuelle ?

production audiovisuelle

Quand il en vient à la production audiovisuelle, surtout dans le cinéma, le producteur est celui chargé de sélectionner le projet, de recruter les scénaristes pour l’adapter, de trouver un réalisateur, de faire avec lui le recrutement de toute l’équipe qui sera impliquée dans le tournage. Le producteur se charge également de trouver les financements nécessaires à la réalisation du film, des études de faisabilité, etc. En gros que le producteur soit une personne physique ou morale, il est responsable de la réussite du film sur tous les plans. Le producteur ne travaille pas seul, sauf quand il s’agit de films à petit budget, en général il travaille avec une équipe de plusieurs professionnels, de spécialités différentes. Le producteur prend des sens différents, que l’on soit en Europe ou en Amérique. En Amérique le producteur travaille très souvent pour un studio, donc une entreprise de production qui travaille avec les banques et les organismes financiers pour ses projets. Le producteur européen travaille pour une entreprise de petite taille et compte sur les divers organismes pour financer ses projets.

En France, les producteurs peuvent compter sur de nombreux organismes et associations pour financer leurs différents projets. Les principaux organismes qui travaillent dans ce domaine sont le Centre National de la Cinématographie (CNC), les chaînes de télévision comme TF1, Arte, M6, France Télévision, Canal +, TPS, les aides régionales, les établissements financiers. Ils peuvent également se faire financer par le crédit d’impôt, les aides régionales. Un autre moyen de financement de la production audiovisuelle est la collaboration avec d’autres sociétés de production étrangères ou locales.

Les fondations comme la Fondation GAN sont également des sources de financement. En Amérique, plus précisément aux États-Unis, on distingue le producteur délégué, le producteur exécutif et le producteur associé. Le producteur délégué est celui en charge de l’aspect juridique et financier l’agence production audiovisuelle les gets , surtout vis-à-vis des autres investisseurs. On lui remet l’argent et c’est à lui de le redistribuer entre les membres de l’équipe. Il s’assure que le film se termine et se distribue bien. Le producteur délégué peut également intervenir sur l’aspect artistique et technique du projet. Le producteur exécutif travaille sur un film en particulier il est celui qui constitue l’équipe et engage les assistants de production. Lorsque le budget du film est limité, le producteur délégué peut travailler seul. Le producteur exécutif n’investit pas son argent personnel dans le projet, il est employé du studio. Le producteur associé quant à lui fait surface à la fin du tournage quand des fonds supplémentaires sont nécessaires pour terminer le film.

Quelques conseils pour bien choisir et préparer son sac lors d’un trekking au Maroc

paysage-montagne

En fonction de la durée et du type de trekking au Maroc que vous envisagez de faire, vous serez amené à choisir entre différents types de sacs. A priori pour plusieurs jours dans la nature, avec des nuits en campements, vous devrez opter pour un sac d’une contenance moyenne de 70 litres. N’oubliez pas l’aspect du confort qui passe par un bon remplissage du sac. Vous devez mettre les éléments de telle sorte que l’essentiel du poids repose sur le bassin. Pour votre aventure trekking oubliez les valises comme « samsonite » ou les sacs de voyage en toile, et surtout pas de roulettes. L’un des modèles que vous pouvez utiliser en toute circonstance est le « duffle bag ». Il s’agit d’un sac à la forme de pélochon fait en PVC et qui est étanche grâce à ses coutures selon une technique de thermosoudage. Faites bien attention aux coutures, car ce sont elles qui garantissent l’étanchéité du sac. Le sac est monté de manière simple, tout en faisant preuve de souplesse et de résistance face aux chocs.

Pour des litrages supérieurs à 60 litres, le duffle bag est doté de bretelles amovibles qui vous aident pendant les phases de transition. Ce modèle de sac est proposé par différentes marques de sacs comme The North Face, Tatonka, Quechua, Salewa, etc. pour que votre sac soit bien organisé, vous devez faire attention à quelques éléments. Vous devez tout d’abord compartimenter vos affaires dans des sacs plus petits. Les vêtements doivent être dans un sac en coton, les aliments dans un sac imperméable, ainsi que tous les liquides ou aliments qui produisent les odeurs. Pendant les trekkings au Maroc avec Aventure Berbere il est préférable d’emporter un sursac qui protègera votre sac pendant les intempéries. Avec le sursac vous éviterez le temps de séchage qui peut être assez long. Si vous voyagez en famille ou tout simplement en groupe, il faudrait répartir les éléments communs au groupe.

Il est important d’établir une liste d’éléments à emporter, afin de ne rien oublier lors de votre trekking au Maroc. En termes de vêtements, pensez à des t-shirts respirants, à des chemisettes et chemises, une veste polaire en cas de froid intense, un softshell, une veste de protection ou une cape pour vous protéger de la pluie, des pantalons, un bermuda et pourquoi pas un maillot de bain, au cas où il y’aurait un étang ou un lac sur votre itinéraire. N’oubliez surtout pas de prévoir des vêtements à porter pendant votre voyage de retour. Les accessoires comme les gants, les bonnets, ou les collants vous protègeront du froid. Contre le soleil vous avez des chapeaux, des lunettes de soleil, et surtout la crème de protection.

Que faire ensuite quand on a trouvé la salle à louer pour son mariage en Seine et Marne ?

location salle de maiage

Lorsque vous vous lancez dans l’organisation d’un mariage et des activités qui y sont liées, vous devez savoir quelques éléments. Tout d’abord il est important de s’y mettre assez tôt afin de ne pas se laisser surprendre par les contres temps. Deuxièmement, ne menez pas ce combat seul, « recrutez » quelques membres de la famille et confiez-leur des tâches. Chacun doit savoir précisément quel est son rôle et comment l’accomplir. Ensuite, ne vous précipitez pas pour acheter des éléments, notamment ceux destinés à la décoration, attendez un mois maximum avant le mariage, sinon vous pourrez tomber sur d’autres objets qui vous plairont plus et il sera déjà trop tard. Louer la salle de mariage en Seine-et-Marne en visitant le site http://www.lesfoursachaux77.com/salle-de-reception/la-salle/ ou ailleurs est certainement l’une des étapes à ne pas négliger.

En effet, louer la salle de mariage en Seine-et-Marne ou ailleurs nécessite de tenir compte d’un certain nombre de facteurs comme le nombre d’invités, la période du mariage, le parking, les commodités disponibles à proximité, etc. N’oubliez pas que ce pôle de dépenses constitue l’un des plus gros de l’ensemble de votre budget, alors faites-y très attention. Sachez aussi qu’en période d’été vous aurez des difficultés à trouver une salle, parce que tout le monde se marie et les prix grimpent, tandis qu’en hiver moins de mariages ont lieu et donc vous trouverez plus facilement des salles à des prix moindres. Plus vite vous réserverez et moins vous dépenserez, c’est la règle d’or. Les photos ou les vidéos seront les seuls souvenirs que vous garderez pendant tout le long de votre vie, alors pour cette tâche recrutez un photographe professionnel qui filmera chacun des moments des préparatifs le matin, jusqu’au gâteau et aux discours le soir.

Anticipez les détails autant que possible, puisque louer une salle de mariage en Seine et Marne ne suffit pas. Par exemple pour la décoration de la table, faites une photo de la décoration que vous voulez afin qu’il n’y ait pas d’erreurs dans la mise en place. Les plus connectés peuvent créer un site internet ou un blog sur lequel ils diffuseront les informations liées à cette journée, c’est-à-dire les différentes étapes du jour, les personnes à contacter, le contact pour confirmer la participation, etc. Avec cette interface, vos invités trouvent directement en ligne, les réponses aux questions et vous aurez moins de préoccupations à gérer.

Résidez dans un Riad à Marrakech pour découvrir la musique en compétition

Riad-al-ksar-Marrakech

La 15e édition du Concours national de musique du Maroc, en abrégé CNMM, se tiendra cette année du 2 au 7 juillet 2017. Cette édition sera totalement dédiée au piano. Rappelons que ce prestigieux événement est organisé et encadré par l’École internationale de musique et de danse (EIMD). Grâce à ce rendez-vous, de nombreux talents sont mis en avant et cela sert également à les préparer à de prestigieux concours internationaux. Depuis sa création, le concours s’adresse particulièrement à de jeunes instrumentistes d’origine marocaine ou résidants au Maroc. Ces artistes doivent être âgés entre 5 et 30 ans, et une année sur deux, le concours est dédié au piano et l’autre année à un instrument d’orchestre comme les instruments à vents ou à cordes, etc. Depuis 2002 que le concours existe, il a vu défiler plus de 3 000 candidats. L’édition 2017 ambitionne de voir participer plus de 400 candidats venus de tout le Maroc. Pour les candidats qui résident hors de Casablanca et de Rabat, ne passent pas des phases de présélection. Il s’agit des candidats résidant dans les Riad Al Ksar à Marrakech, ceux d’Agadir, de Tétouan, d’Oujda, de Tanger, etc.

Le concours est organisé en différentes catégories. Cette année, pour la deuxième année consécutive, les candidats pourront participer à une épreuve à quatre mains dans les différentes catégories. Ils pourront se présenter accompagnés d’un ami ou d’un membre de leur famille. Ainsi, les participants seront appelés à jouer l’une des créations du pianiste Abdel Raman El Bacha, pour cela ils n’auront pas besoin de connaître les partitions par cœur. Rappelons qu’Abdel Raman El Bacha est un pianiste/concertiste dont la spécialité ce sont les grands classiques. Cette année encore, il sera président de la compétition et fera une représentation durant le concert de clôture du concours. Cette quinzième édition promet d’être intéressante et vaut le détour depuis votre Riad à Marrakech.

Depuis 15 ans que le concours existe, il a accumulé une notoriété qui est de plus en plus forte, surtout grâce à la diversité de son programme, la nature des prix et à la qualité des candidats qui y participent. Avec le temps le concours national de musique s’est positionné comme un événement incontournable du paysage culturel et musical du Maroc. La compétition est réputée pour être stricte, exigeante et pousse les jeunes artistes à travailler durement afin d’acquérir la pratique musicale. Il constitue une opportunité pour les débutants comme pour les professionnels avérés ou les amateurs et est un moyen de développer la musique classique au Maroc. Les candidats peuvent ainsi montrer leur talent à un jury de professionnels de la musique. La compétition s’étend sur plusieurs jours et justifie largement que l’on parte quelques jours de son Riad à Marrakech pour y assister ou participer. La cérémonie de clôture de cette 15e édition de l’événement se tiendra le 8 juillet 2017.

 

Marrakech et ses hôtels de luxe n’accueilleront pas la Biennale en 2018

hotel la sultana

Marrakech a acquis la réputation d’une ville ouverte aux touristes, mais aussi à la culture, à l’art et à diverses formes d’expression. Cette réputation est née du fait que la ville accueille chaque année des événements artistiques et culturels qui voient arriver des visiteurs des quatre coins du monde. Nul ne repart de là sans avoir été touché, voire même changé totalement. L’hôtel de luxe à Marrakech http://www.locationdesvacances.com/decouvrez-la-medina-en-residant-a-marrakech/ est même devenu une référence à travers le monde, autant pour le style de vie que l’on y trouve que pour les événements qui y sont souvent organisés. Pourtant on a l’impression ces derniers jours que les événements culturels d’une certaine envergure partent progressivement de la ville. Tout d’abord la prochaine édition du FIFM (Festival international du Film de Marrakech) a été annulée, alors que c’est un événement qui fait venir les plus grands intervenants du septième art à Marrakech, depuis des années. Aujourd’hui c’est la prochaine édition de la biennale de Marrakech qui est annulée.

La prochaine édition de cette célébration de l’art contemporain aurait dû se tenir en février, mais elle a été reportée sans de plus amples informations. Selon les informations obtenues d’Amine Kabbaj, Président exécutif de l’événement, l’annulation est due à un manque de financement et à l’inertie du gouvernement marocain face aux demandes de financement. Souvenons-nous tout de même que lors de la dernière édition en 2016, la Biennale a réussi à lever des fonds à hauteur de 900 000 euros auprès de sponsors. Le président exécutif compte désormais sur une levée de fonds lors d’une vente de charité en novembre pour combler le déficit de 300 000 euros que l’événement affiche. Ce sont des nouvelles qui ne font pas sourire les propriétaires d’hôtels de luxe à Marrakech, puisqu’ils auront moins de clients à cette période.

Pour le moment rien n’est encore sûr, que ce soit pour l’annulation ou pour la levée de fonds. L’événement est de grande envergure, c’est aussi cela qui le met en difficultés parce que travailler avec des artistes internationaux génère des coûts assez élevés, surtout pour les plus connus qui suscitent de grosses dépenses. Des dépenses qui n’ont pas pu être comblées par les nombreux dons dont l’événement bénéficie. La dernière édition de cet événement a accueilli plus de 100 000 visiteurs dont certains ont résidé dans des hôtels de luxe à Marrakech, contribuant ainsi à l’avancée du secteur touristique.

 

Réserver un hôtel à Dakhla pour découvrir le Downwind

hotel buenavista dakhla

La région du sud du Maroc est reconnue pour avoir un fort potentiel en termes de tourisme. Dans cette zone, le soleil brille pendant plus de 300 jours par an, on y retrouve également du vent, des plages de sable blanc. La région de Dakhla ne déroge pas à cette tradition. La perle du sud comme on appelle affectueusement cette région, n’a rien à envier aux plus grandes destinations touristiques du monde. Le tourisme de la région est essentiellement basé sur la nature et les sports nautiques. Son patrimoine écologique est assez fragile et doit être préservé. Dakhla et sa région sont des destinations à ne pas rater quand on pratique du kitesurf. Il est intéressant pour ceux qui pratiquent les activités nautiques de louer hotel-buenavista-dakhla afin de s’adonner à ces activités intéressantes. De nombreux événements sont organisés chaque année dans cette région afin d’occuper les touristes, valoriser les sports nautiques, mais aussi de créer de l’émulation autour de cette région si peu connue.

L’année 2017 a vu le déroulement de la troisième édition du Dakhla Downwind, un événement inédit au Maroc. L’objectif principal de cet événement est de classer Dakhla et la région Dakhla-Oued Eddahab comme destinations de premier choix pour ce qui est des sports nautiques. Ainsi une dynamique événementielle porteuse sera créée pour la ville de Dakhla et ses différents partenaires actifs. Pendant cette compétition, les surfeurs qui ont loué des hôtels à Dakhla ont dû parcourir entre 250 et 500 km en kitesurf. Ils ont pu par la même occasion découvrir et profiter des paysages de dunes de sable, des plages paradisiaques et des autres merveilles que l’on rencontre dans le sud du Maroc. Cette aventure a été l’occasion d’assister à l’ouverture officielle de la mer qui était « vierge » de toute présence de surfeurs.

Dakhla Downwind est certes un défi sportif, mais c’est aussi l’occasion de faire des actions caritatives et environnementales. Ces activités sociales sont menées et organisées sous la houlette de l’Association marocaine de Kitesurf, en abrégé AMKS. Les candidats qui en ont profité pour réserver des hôtels à Dakhla ont parcouru la distance qui sépare Dakhla et Lagouira avec comme seul moyen de transport leur kitesurf. Le départ s’est tenu à Dakhla Spirit PK25. L’événement s’est tenu du 13 au 22 août 2017. Le principe de la course n’est pas lié à la vitesse, il s’agit surtout d’un parcours d’endurance qui a pour objectif pour les participants d’arriver à destination en sillonnant les plages vierges, précisons que les participants étaient encadrés par des professionnels. C’est aussi l’occasion pour les participants d’aller au contact d’autres nationalités, de partager des expériences, dans une atmosphère détendue.

Faire une location de voiture à la Réunion pour déménager à Paris : caractéristiques de la ville

location-de-voiture-a-la-reunion

Vous souhaitez déménager pour la ville de Paris, Paname et tous les clichés de la célèbre ville lumière. Si vous vivez sur l’île de la Réunion, vous devrez faire une location de voiture à la Réunion avec Europcar Reunion afin d’arriver jusqu’à la capitale, et peut-être même plus. Soyons véridiques, déménager est déjà un problème en soi, alors déménager pour se rendre à Paris rajoute des problèmes supplémentaires. Des difficultés et des paramètres en plus qui rallongent le processus de déménagement. Si vous pensez à déménager, cela veut dire que vous avez déjà trouvé un logement sur place ou alors vous comptez le faire, il faut être très optimiste pour cela. Voici quelques conseils pour réussir votre déménagement dans la ville de Paris. Avant tout il est nécessaire de faire un petit tour des caractéristiques de la ville de Paris pour que vous sachiez bien dans quoi vous vous engagez. Précisons tout d’abord que Paris est la 5e ville la plus peuplée du continent européen avec 13 millions d’habitants et on y retrouve 22 000 habitants par km². La ville est donc très dense et divisée en 20 arrondissements organisés en forme de spirale sur la carte. Chacun des arrondissements présente ses spécificités liées à la géographie, la population, le tourisme, etc.

Du côté ouest de la ville on retrouve des quartiers bourgeois beaucoup plus calmes avec moins de commerces, de plus grands appartements et des rues et avenues spacieuses. On y retrouve aussi plus de policiers et une population peu avenante donc évitez les bruits. Avant de vous lancer dans la location d’un logement à l’ouest de Paris, et de faire une location de voiture à la Réunion pour y arriver, considérez aussi la zone est de la ville.  l’est de Paris, on retrouve plus de population, des rues moins spacieuses, donc il est plus difficile de se garer. Par contre la population y est beaucoup plus chaleureuse. Pour plus de détails, vous trouverez les quartiers chauds de la ville au nord-est de la ville, notamment le 18e, le 19e et le 20e ; les loyers y sont plus abordables. Les quartiers « normaux » sont dans les 12e, 13e et 14e arrondissements, vous y trouverez un peu de tout.

Les 2e, 3e, 4e, 10e et 11e arrondissements sont assez branchés on y retrouve de nombreux commerces des rues assez petites et des petits trottoirs, heureusement la circulation n’y est pas très forte. Les 7e, 15e, 16e et 17e arrondissements regroupent des quartiers bourgeois et calmes avec plus d’espaces et moins de zones de passage. Tandis que les 1er, 5e, 6e, 8e et 9e arrondissements sont assez huppés et sont plus occupés par des touristes. Ce sont des clichés, mais qui vous donnent quelques indications pour choisir votre future zone de résidence avant de vous lancer dans la location de voiture à la Réunion pour le déménagement. Préparez-vous à l’idée que déménager à Paris aura une grosse incidence sur votre pouvoir d’achat ainsi que votre qualité de vie puisque les logements y sont assez chers et disposent de beaucoup moins d’espace.