Marrakech et ses hôtels de luxe n’accueilleront pas la Biennale en 2018

hotel la sultana

Marrakech a acquis la réputation d’une ville ouverte aux touristes, mais aussi à la culture, à l’art et à diverses formes d’expression. Cette réputation est née du fait que la ville accueille chaque année des événements artistiques et culturels qui voient arriver des visiteurs des quatre coins du monde. Nul ne repart de là sans avoir été touché, voire même changé totalement. L’hôtel de luxe à Marrakech http://www.locationdesvacances.com/decouvrez-la-medina-en-residant-a-marrakech/ est même devenu une référence à travers le monde, autant pour le style de vie que l’on y trouve que pour les événements qui y sont souvent organisés. Pourtant on a l’impression ces derniers jours que les événements culturels d’une certaine envergure partent progressivement de la ville. Tout d’abord la prochaine édition du FIFM (Festival international du Film de Marrakech) a été annulée, alors que c’est un événement qui fait venir les plus grands intervenants du septième art à Marrakech, depuis des années. Aujourd’hui c’est la prochaine édition de la biennale de Marrakech qui est annulée.

La prochaine édition de cette célébration de l’art contemporain aurait dû se tenir en février, mais elle a été reportée sans de plus amples informations. Selon les informations obtenues d’Amine Kabbaj, Président exécutif de l’événement, l’annulation est due à un manque de financement et à l’inertie du gouvernement marocain face aux demandes de financement. Souvenons-nous tout de même que lors de la dernière édition en 2016, la Biennale a réussi à lever des fonds à hauteur de 900 000 euros auprès de sponsors. Le président exécutif compte désormais sur une levée de fonds lors d’une vente de charité en novembre pour combler le déficit de 300 000 euros que l’événement affiche. Ce sont des nouvelles qui ne font pas sourire les propriétaires d’hôtels de luxe à Marrakech, puisqu’ils auront moins de clients à cette période.

Pour le moment rien n’est encore sûr, que ce soit pour l’annulation ou pour la levée de fonds. L’événement est de grande envergure, c’est aussi cela qui le met en difficultés parce que travailler avec des artistes internationaux génère des coûts assez élevés, surtout pour les plus connus qui suscitent de grosses dépenses. Des dépenses qui n’ont pas pu être comblées par les nombreux dons dont l’événement bénéficie. La dernière édition de cet événement a accueilli plus de 100 000 visiteurs dont certains ont résidé dans des hôtels de luxe à Marrakech, contribuant ainsi à l’avancée du secteur touristique.

 

Réserver un hôtel à Dakhla pour découvrir le Downwind

hotel buenavista dakhla

La région du sud du Maroc est reconnue pour avoir un fort potentiel en termes de tourisme. Dans cette zone, le soleil brille pendant plus de 300 jours par an, on y retrouve également du vent, des plages de sable blanc. La région de Dakhla ne déroge pas à cette tradition. La perle du sud comme on appelle affectueusement cette région, n’a rien à envier aux plus grandes destinations touristiques du monde. Le tourisme de la région est essentiellement basé sur la nature et les sports nautiques. Son patrimoine écologique est assez fragile et doit être préservé. Dakhla et sa région sont des destinations à ne pas rater quand on pratique du kitesurf. Il est intéressant pour ceux qui pratiquent les activités nautiques de louer hotel-buenavista-dakhla afin de s’adonner à ces activités intéressantes. De nombreux événements sont organisés chaque année dans cette région afin d’occuper les touristes, valoriser les sports nautiques, mais aussi de créer de l’émulation autour de cette région si peu connue.

L’année 2017 a vu le déroulement de la troisième édition du Dakhla Downwind, un événement inédit au Maroc. L’objectif principal de cet événement est de classer Dakhla et la région Dakhla-Oued Eddahab comme destinations de premier choix pour ce qui est des sports nautiques. Ainsi une dynamique événementielle porteuse sera créée pour la ville de Dakhla et ses différents partenaires actifs. Pendant cette compétition, les surfeurs qui ont loué des hôtels à Dakhla ont dû parcourir entre 250 et 500 km en kitesurf. Ils ont pu par la même occasion découvrir et profiter des paysages de dunes de sable, des plages paradisiaques et des autres merveilles que l’on rencontre dans le sud du Maroc. Cette aventure a été l’occasion d’assister à l’ouverture officielle de la mer qui était « vierge » de toute présence de surfeurs.

Dakhla Downwind est certes un défi sportif, mais c’est aussi l’occasion de faire des actions caritatives et environnementales. Ces activités sociales sont menées et organisées sous la houlette de l’Association marocaine de Kitesurf, en abrégé AMKS. Les candidats qui en ont profité pour réserver des hôtels à Dakhla ont parcouru la distance qui sépare Dakhla et Lagouira avec comme seul moyen de transport leur kitesurf. Le départ s’est tenu à Dakhla Spirit PK25. L’événement s’est tenu du 13 au 22 août 2017. Le principe de la course n’est pas lié à la vitesse, il s’agit surtout d’un parcours d’endurance qui a pour objectif pour les participants d’arriver à destination en sillonnant les plages vierges, précisons que les participants étaient encadrés par des professionnels. C’est aussi l’occasion pour les participants d’aller au contact d’autres nationalités, de partager des expériences, dans une atmosphère détendue.

Faire une location de voiture à la Réunion pour déménager à Paris : caractéristiques de la ville

location-de-voiture-a-la-reunion

Vous souhaitez déménager pour la ville de Paris, Paname et tous les clichés de la célèbre ville lumière. Si vous vivez sur l’île de la Réunion, vous devrez faire une location de voiture à la Réunion avec Europcar Reunion afin d’arriver jusqu’à la capitale, et peut-être même plus. Soyons véridiques, déménager est déjà un problème en soi, alors déménager pour se rendre à Paris rajoute des problèmes supplémentaires. Des difficultés et des paramètres en plus qui rallongent le processus de déménagement. Si vous pensez à déménager, cela veut dire que vous avez déjà trouvé un logement sur place ou alors vous comptez le faire, il faut être très optimiste pour cela. Voici quelques conseils pour réussir votre déménagement dans la ville de Paris. Avant tout il est nécessaire de faire un petit tour des caractéristiques de la ville de Paris pour que vous sachiez bien dans quoi vous vous engagez. Précisons tout d’abord que Paris est la 5e ville la plus peuplée du continent européen avec 13 millions d’habitants et on y retrouve 22 000 habitants par km². La ville est donc très dense et divisée en 20 arrondissements organisés en forme de spirale sur la carte. Chacun des arrondissements présente ses spécificités liées à la géographie, la population, le tourisme, etc.

Du côté ouest de la ville on retrouve des quartiers bourgeois beaucoup plus calmes avec moins de commerces, de plus grands appartements et des rues et avenues spacieuses. On y retrouve aussi plus de policiers et une population peu avenante donc évitez les bruits. Avant de vous lancer dans la location d’un logement à l’ouest de Paris, et de faire une location de voiture à la Réunion pour y arriver, considérez aussi la zone est de la ville.  l’est de Paris, on retrouve plus de population, des rues moins spacieuses, donc il est plus difficile de se garer. Par contre la population y est beaucoup plus chaleureuse. Pour plus de détails, vous trouverez les quartiers chauds de la ville au nord-est de la ville, notamment le 18e, le 19e et le 20e ; les loyers y sont plus abordables. Les quartiers « normaux » sont dans les 12e, 13e et 14e arrondissements, vous y trouverez un peu de tout.

Les 2e, 3e, 4e, 10e et 11e arrondissements sont assez branchés on y retrouve de nombreux commerces des rues assez petites et des petits trottoirs, heureusement la circulation n’y est pas très forte. Les 7e, 15e, 16e et 17e arrondissements regroupent des quartiers bourgeois et calmes avec plus d’espaces et moins de zones de passage. Tandis que les 1er, 5e, 6e, 8e et 9e arrondissements sont assez huppés et sont plus occupés par des touristes. Ce sont des clichés, mais qui vous donnent quelques indications pour choisir votre future zone de résidence avant de vous lancer dans la location de voiture à la Réunion pour le déménagement. Préparez-vous à l’idée que déménager à Paris aura une grosse incidence sur votre pouvoir d’achat ainsi que votre qualité de vie puisque les logements y sont assez chers et disposent de beaucoup moins d’espace.

Allons-nous encore assister à des hausses dans l’immobilier français ?

immobilier Marrakech

On retient de l’année 2016 qu’une hausse se situant entre 1% et 3% a marqué l’ensemble du secteur immobilier en France, ce qui a confirmé une reprise presque uniforme dans l’ensemble des grandes villes du pays. Le tout dans un contexte plutôt dynamique, dans lequel l’activité est bien portante. Ce dynamisme ne semble pas retomber, que ce soit en nombre de ventes ou en prix de vente. L’année 2017 a commencé dans la continuité de ce dynamisme. En temps normal les périodes d’élections entraînent une baisse de l’activité dans le secteur immobilier sur le site http://infos-pratiques-immo.blogspot.com/, pourtant 2017 fait l’exception. Les transactions étaient toujours aussi nombreuses durant les 3 premiers mois de l’année, que ce soit à Paris ou dans les régions. Selon les experts ce dynamisme est justifié par une volonté des ménages d’acheter au plus tôt, pendant que les taux de crédit sont encore bas.

Selon les notaires de Paris, la forte demande en biens immobiliers est issue de la volonté qu’ils ont de bénéficier des deux aides publiques qui ne seront plus disponibles à partir du 31 décembre 2017. Ces deux aides sont le PTZ qui est l’abréviation de « prêt à taux zéro ». Cette aide est destinée aux primo-accédants. Le deuxième dispositif d’aide c’est le dispositif Pinel qui exonère les investisseurs. Il ne reste plus que quelques mois pour en profiter, sachant que pour le moment il n’y a pas de visibilité concernant les dispositifs qui vont remplacer ces deux aides. Du côté de l’offre, on observe que celle-ci se fait de plus en plus rare.

Cela se justifie par le fait que la demande ne cesse de croître, quand on associe ce facteur au nombre de ventes de biens immobiliers qui ne cesse d’augmenter, l’offre a du mal à se reconstituer et du coup il devient difficile de répondre aux nombreuses demandes. Bien évidemment tout ceci à un impact sur le prix. Un autre élément qui n’aide pas l’offre, c’est le délai que les propriétaires s’accordent avant de mettre leurs biens locatifs ou secondaires sur le marché. Nombreux sont ceux qui attendent la modification de l’impôt sur la plus-value qui interviendra d’ici peu. Une tension générale reste perceptible sur les prix et elle se propage sur l’ensemble du territoire. Toutes les villes ne manifestent pas les hausses de prix, elles sont assez hétérogènes. Tenez-vous au courant des changements et des évolutions en termes de prix, d’offre et de demande, cela vous permettra de déceler le bon moment pour effectuer votre investissement.

Avènement de la piscine dans l’immobilier à Marrakech

Avènement de la piscine dans l’immobilier à Marrakech Côte sud immobilier est une agence de professionnels qui exercent dans le secteur immobilier à Marrakech  proposé par le site http://www.immocomplice.com/. L’équipe de l’agence accompagne ses clients dans leurs procédures immobilières en rapport avec un appartement au Maroc ou tout autre bien immobilier. Dans ce genre de transactions l’avis d’experts qui connaissent bien la profession et le milieu peut être très utile afin de s’éviter de tomber dans des pièges. L’agence accompagne aussi ses clients dans la vente de riad à Marrakech. Outre la vente, cote sud s’occupe de l’achat, la location, la rénovation de tout type de produit immobilier. La particularité de cote sud c’est qu’ils ont un département gestion constitué des professionnels du secteur : artisans, architectes, géomètres, décorateurs etc.

Se faire construire une piscine à Marrakech

Avoir une piscine au Maroc est devenu assez courant. Avec les températures qui montent assez haut, pouvoir se rafraîchir chez soi c’est l’idéal. La société marocaine de piscines qui est une filiale du Groupe GA lui-même leader européen des piscines en matériaux composites, est très impliquée dans ce secteur et son Directeur Général est Monsieur Noureddine Annab. On distingue trois principaux types de piscines : les piscines en béton, les piscines hors sol en kit et les piscines en matériaux composites entre autres en polyester. En Europe cette dernière catégorie de piscines occupe 60% de la part de marché total, et c’est justement la spécialité du Groupe GA. Les piscines en matériaux composites présentent de nombreux avantages : elles sont parfaitement étanches, il n’y a pas de fuites, on peut les installer en 4 jours maximum, elles ont une durée de vie remarquable, leur maintenance ne revient pas cher et l’entretien n’est pas difficile. Ces piscines sont adressées autant aux particuliers qu’aux entreprises et elles sont réparties dans une gamme de 50 modèles. Avant de se lancer dans l’installation d’une piscine chez soi il vaudrait mieux prévenir la commune afin d’obtenir une autorisation. Généralement aucun document n’est demandé puisque la piscine est considérée comme un aménagement du jardin.

Installer une piscine en matériaux composite ne nécessite pas de terrassement, contrairement aux autres types de piscines, il n’est donc pas nécessaire de choisir une saison particulière pour l’installer. L’idéal serait de le faire avant l’été afin de pouvoir en profiter pendant cette période de chaleur. Il faut s’adresser à un professionnel qui connait sont métier et qui utilise un matériel adapté. Généralement les constructeurs fournissent les piscines avec des garanties allant jusqu’à dix ans sur l’étanchéité, la structure et la fabrication. Pour s’offrir une piscine chez soi, il faut compter en moyenne 100 000 Dhs tous travaux compris et 1500Dhs par an pour l’entretien. Des frais supplémentaires sont à prévoir pour les options immobilières facultatives.

Votre agence immobilière à Marrakech vous renseigne sur le syndic de copropriété au Maroc

Le développement du secteur immobilier au Maroc n’est pas sans conséquences. En même temps que le secteur se développe, il est devenu nécessaire pour les autorités de mettre en place une réglementation adaptée afin que l’anarchie ne s’installe pas. De nouveaux acteurs ont aussi vu le jour dans le secteur afin d’aider à une meilleure organisation de l’ensemble du système. C’est ainsi que le nombre d’acteurs en relation avec l’agence immobilière à Marrakech a augmenté, multipliant ainsi les opportunités pour les personnes qui recherchent des logements ou pour les promoteurs qui désirent de plus en plus mettre en place des projets au Maroc. Dans le but d’encourager ces investissements et de réduire le déficit en logement que l’on observe dans le Royaume, le ministère de l’habitat a mis en place un certain nombre de textes qui favorisent l’installation de promoteurs, l’auto-construction et l’investissement en général. Dans ce contexte, nous assistons depuis quelques années au développement d’un nouvel acteur dans le secteur : le syndic de copropriété.

Hommage rendu à un auteur très réputé dans le riad à Marrakech

La ville de Marrakech ou plutôt le Maroc a développé un talent certain pour faire prospérer les métiers de l’art et de la culture comme la musique, l’écriture, le cinéma, la peinture et bien d’autres. C’est ainsi que le pays compte de nombreuses écoles dédiées à l’art, des évènements nombreux pour l’exprimer et découvrir de nouveaux artistes ainsi que des infrastructures qui permettent d’exposer le travail des uns et des autres. Que ce soit dans le riad à Marrakech ou dans un musée d’art contemporain, on peut voir combien les artistes excellent chacun dans son domaine puisque l’art est un métier qui se transmet de générations en générations, des plus vieux aux plus jeunes depuis des siècles. Cela suppose qu’en parcourant les couloirs et les grandes salles du riad Al Rimal ou les pages de son site http://www.riad-alrimal.com/ , vous découvrirez les réalisations typiquement arabo-andalouses des artisans marocains.

L’art pour les générations actuelles

La génération actuelle fonctionne d’une manière différente, elle est particulièrement portée sur les nouvelles technologies de l’information et de la communication. Par conséquent les jeunes sont surtout touchés par les sites Web mais aussi les spectacles ou les expositions durant lesquels ils ont l’occasion de découvrir les différentes œuvres de peintres, dessinateurs, vidéastes, cinéastes, photographes, danseurs, chanteurs, joueurs d’instruments etc. C’est une façon de les pousser vers la fibre artistique dormante en eux et de leur montrer qu’ils peuvent aller au bout des rêves qu’ils couvent. Ne pensez pas que les écrivains sont mis de côté, la sphère des littéraires organise régulièrement de nombreux évènements pour récompenser les auteurs qui ont marqué leur génération ou même les autres générations. D’ailleurs, dans ce contexte, un hommage particulier est rendu au célèbre écrivain marocain Mohamed Choukri.

Qui est Mohamed Choukri ?

Il est difficile de rencontrer des habitants de riads à Marrakech qui ne savent pas qui est Mohamed Choukri. Choukri, de son prénom Mohamed, était un écrivain marocain né à Nador en juillet 1935 et décedé dans la ville de Rabat en 2003 à l’âge de 68 ans. Cet auteur est surtout réputé pour le genre initiatique de ses romans et le fait qu’il les écrivait essentiellement en arabe. Pour résumer sa vie et sa carrière en quelques lignes nous pouvons dire que Mohamed Choukri n’a pas eu une enfance aisée, avec des parents extrêmement pauvres et une vie d’exilé dans les rues de Tanger jusqu’à l’âge de 20 ans après sa fugue à l’âge de 11 ans. A 20 ans il fait un séjour en prison où il apprend à lire et à écrire, on peut dire que c’est le début de sa carrière car suite à cela il deviendra instituteur. C’est dans les années 1960 que l’instituteur fait la rencontre de Paul Bowles, Tennessee Williams et Jean Genet et se lance dans l’écriture, sa première nouvelle est publiée en 1966 dans « La littérature », un mensuel de Beyrouth, sous le titre « Al-Unf’ala al-shati » qui signifie « violence sur la plage ». Suite à cette première nouvelle, des romans s’enchaînent, en arabe mais la plupart du temps traduits en français par Tahar Benjelloun ou en anglais par Paul Bowles.

Au final, entre 1966 et 1997 Mohamed Choukri a publié une dizaine de nouvelles et de romans dont l’un des plus célèbres « Le pain nu » traduit et publié en français en 1980 aux éditions François Maspero, le roman fut interdit au Maroc de 1983 à 2000. Entre autres romans célèbres de l’auteur, nous pouvons citer « La tente » publié en 1985, « Le temps des erreurs ou la sagesse de la rue » et « Visages » les deuxième et troisième titres de la trilogie « Le pain nu » publiés tous deux en 1992. En 1995 Mohamed Choukri reçoit le prix de l’amitié franco-arabe. L’écrivain décède des suites d’un cancer le 15 novembre 2003 à l’hôpital militaire de Rabat, il sera enterré deux jours plus tard au cimetière Marshan de Tanger en présence du ministre de la culture, de quelques personnalités de la sphère artistique et culturelle et du porte-parole du palais royal. Il reste le fondateur de la fondation qui porte son nom, elle est dirigée par Abdellatif Benyahya et détient ses droits d’auteur, travaux personnels et manuscrits.

Le prix international Mohamed Choukri

Si vous avez déjà résidé dans un riad à Marrakech, vous avez sûrement entendu parler du festival Twiza qui se tient régulièrement dans la ville de Tanger. La dixième édition de ce festival s’est tenue du 14 au 17 août 2014 et cela a été l’occasion pour le président de la fondation Mohamed Choukri, Abdellatif Benyahya d’annoncer la création d’un prix international Mohamed Choukri dédié au littéraire et écrivain marocain. Ce prix récompensera les créateurs qui se sont démarqués durant l’année dans les différents arts de la littérature, qu’ils soient marocains ou étrangers. Le prix sera décerné durant le festival Twiza, une façon de rendre un double hommage : le premier à la ville de Tanger qui a marqué la vie de cet illustre écrivain et le deuxième à l’auteur, qui lui a marqué les esprits des populations. L’organisation de ce prix sera prise en charge par des écrivains venant de tous horizons et de renommée internationale. En attendant l’avènement du prix Mohamed Choukri, probablement l’année prochaine, cette année le festival Twiza s’est déroulé dans de bonnes conditions.

Précisons que le festival Twiza est organisé par la Fondation du festival méditerranéen de la culture amazighe de Tanger. Ce festival est une occasion de mettre l’art africain à l’honneur, en permettant aux artistes marocains et internationaux de se rencontrer autour de concerts mais aussi de tables rondes et conférences-débat. Pour la dixième édition, le thème principal tournait autour du développement culturel et du détachement de l’Afrique du concept de mondialisation, sous le titre « L’Afrique aux Africains ». En marge du festival, une table-ronde a été organisée sur la vie de Mohamed Choukri et elle a connu la participation d’écrivains et amis proches de l’écrivain. La création de son prix est un nouveau coup de pouce pour les principaux intervenants de l’art littéraire à travers le monde.

Entretenir ses bijoux de créateur en fonction de la pierre

Les bijoux occupent une grande place dans le patrimoine des personnes. Ils font aussi partie intégrante de l’apparence qu’une personne a et de l’image que l’on a de cette personne. Les bijoux de créateur sont plus importants que les autres, déjà parce qu’ils coûtent plus chers et parce qu’ils sont généralement les plus beaux. Il est important de pouvoir entretenir ses bijoux pour ne pas les perdre et les conserver pour les générations futures. Tout le monde ne sait pas comment entretenir ses bijoux, alors beaucoup demandent conseil à des professionnels avisés comme Sofia Marlon pour ne pas se tromper. Les principes de base sont les mêmes pour tous les bijoux, il faut éviter de les exposer à de fortes chaleurs, y compris le soleil, ne pas les exposer à l’eau, éviter de pratiquer toute activité physique en les portant cela pourrait les endommager. S’agissant des bagues il faut aussi éviter d’en porter plusieurs en même temps et sur le même doigt, cela pourrait causer des chocs à ces bijoux.

Prendre soin de la pierre qui constitue votre bijou

Les bijoux de créateur sont souvent surmontés de pierres, celles-ci nécessitent d’être entretenues, mais pas n’importe comment. Il faut savoir que chaque pierre nécessite des soins particuliers, en fonction de ses particularités. Le diamant, le rubis et le saphir sont plus ou moins de la même catégorie, ils peuvent être nettoyés de la même manière. Rappelons tout d’abord que le diamant est la pierre la plus dure qui existe, évitez donc de le ranger avec d’autres pierres, qu’il pourrait endommager. Même s’il est dur, le diamant a tendance à perdre sa brillance lorsqu’il est en contact avec des produits abrasifs, évitez donc ce genre de contact, il en est de même du rubis et du saphir. Les émeraudes sont les pierres précieuses les plus sensibles, il est important de ne pas les soumettre à l’influence du soleil ni de les mettre en contact avec les produits détergents. C’est une pierre qui est particulièrement sensible aux chocs de température. Il est absolument hors de question de la nettoyer avec de l’eau ou avec du savon, demandez conseil à votre bijoutier sur la meilleure méthode d’entretien.

L’algue marine est une pierre sensible à différents chocs, que ce soit la chaleur, ou même simplement les variations de températures, il est préférable de la nettoyer avec de l’eau tiède mélangée au savon sans frotter et rincez avec de l’eau tiède. Les bijoux de créateur sont souvent constitués de perles. Les perles sont vivantes et peuvent tenir durant des siècles, l’air et la peau sont les éléments qui les maintiennent brillantes. Les perles résistent assez bien aux chocs. L’huile et les sels contenus dans la peau peuvent les abîmer. Evitez tout contact avec les huiles, parfums, fonds de teint et autres produits acides. Nettoyer les perles avec un chiffon en soie.

Cheminée bio à l’éthanol : Que prendre en compte avant d’investir ?

Investir dans une cheminée bio à l’éthanol sur le site Bio Factory peut être une excellente affaire surtout si vous aimez le vacillement des flammes et que vous recherchez un chauffage d’appoint performant à installer dans votre salon, votre salle à manger ou même votre chambre. Alors que faut-il prendre en compte avant d’investir dans ce type de chauffage d’appoint pour l’hiver ?

Une cheminée éthanol pour votre salon

L’hiver est arrivé et c’est le bon moment pour choisir son chauffage d’appoint ou en changer pour une solution plus écologique et plus agréable comme une cheminée fonctionnant au bio éthanol.

Le bio éthanol est d’origine organique, il est extrait des betteraves, du maïs ou encore du blé. Il n’émet aucune vapeur toxique ou fumée dans votre intérieur contrairement aux autres chauffages d’appoint au bois, à gaz ou électrique. Ce chauffage d’appoint vous permettra de faire quelques économies et de ne pas exploser votre facture énergétique cet hiver si vous vous en servez correctement et selon les recommandations des professionnels et fabricants du secteur. Pour bénéficier de tous les bienfaits et du côté « écologique » de ce bio carburant, il est essentiel de ne pas faire fonctionner votre cheminée plus de cinq heures par jour. Cette cheminée ne peut être utilisée en tant que chauffage principal pour votre maison ou votre appartement, elle est idéale et économique seulement en tant que chauffage d’appoint.

Dans le commerce que ce soit chez les spécialistes des cheminées ou encore dans les grandes surfaces de bricolage, il existe plusieurs gammes de cheminées éthanol. Toutes ne se valent pas, n’ont pas la même puissance de chauffe et surtout certaines ne respectent pas réellement les normes de sécurité en vigueur en France et en Europe. La norme en vigueur pour ce type de produit est la norme AFNOR NF035-386. C’est la seule et unique norme qui vous assura un produit fiable et de qualité si vous respectez les règles d’utilisation du constructeur que vous choisissez. Si vous souhaitez jouer la carte de la sécurité et investir dans une cheminée de qualité, le site www.biofactory.fr propose de nombreux modèles de cheminées fonctionnant au bio éthanol à fixer ou mobiles selon vos envies. Il existe des modèles classiques et basiques entre 200 et 300 euros environ et d’autres qui valent plusieurs milliers d’euros (environ 8000 euros pour les plus onéreuses). Le prix dépend surtout de la taille de la cheminée, si celle-ci est fixée au mur ou non et son design global. La puissance de chauffe est souvent comparable et même les plus basiques peuvent servir à réchauffer de quelques degrés une pièce en hiver.

Dans un petit espace, il est judicieux de choisir une cheminée de petit format et pourquoi pas de la fixer au mur pour ne pas qu’elle prenne trop d’espace dans votre salon. Ce type de cheminée peut aussi être mis dans une chambre ou un petit espace sans risque d’intoxication. Vous pourrez même l’agrémenter de bûches en céramique ou de galets pour créer un décor chic et contemporain. Les designers et autres créateurs de cheminées rivalisent d’ingéniosité et de d’inventivité pour créer de petites œuvres d’art pour apporter une ambiance chaleur et déco dans votre salon. En plus de son côté déco et design, de sa puissance de chauffe, vous pourrez même incorporer quelques gouttes d’huiles essentielles sur les bûches ou vos galets afin de donner un doux parfum à votre habitat.

Quelques mots sur la sécurité

Une cheminée bio éthanol qui dispose d’une norme reconnue ne veut pas dire qu’elle sera plus sécurisée qu’une autre surtout lorsqu’elle est allumée. Votre cheminée doit être placée hors de portée des enfants surtout s’ils sont en bas âge et de préférence dans un endroit où personne ne pourra renverser la cuve par accident car les risques de brûlures sont importants lorsque le carburant est chaud. Votre pièce doit être ventilée par mesure de sécurité. Vous pouvez également investir dans un humidificateur d’air qui permet une ventilation supplémentaire en cas de chauffe prolongée. Ne placez pas votre cheminée trop près de rideaux, de votre canapé et ne la couvrez pas avec un linge même pour le sécher.

Respectez à la lettre les recommandations d’allumage de votre cheminée. Ne remplissez pas le bac quand celui est chaud pour éviter les projections. Des règles de bon sens pour éviter mais surtout limiter les risques d’incendie et de  brûlures.

Excellent hiver à tous avec votre cheminée bio éthanol !

Passer des vacances dans un riad à Marrakech : Lequel choisir ?

Vous avez envie de venir passer vos prochaines vacances à Marrakech ? Vous souhaitez changer vos habitudes et séjourner dans un petit riad sympa au cœur de la médina comme Riad Croix Berbere   ? La ville ocre a de quoi vous faire passer un agréable séjour dans une maison traditionnelle digne des Mille et Une nuits. Ces quelques conseils vous aideront à trouver celui qui vous convient et qui puisse répondre à toutes vos attendes sans aucune fausse note !

Quel riad pour quel séjour ?

La médina de Marrakech comporterait plus de 1500 riads ouverts au public en comptant les riads déclarés et ceux qui fonctionnent sans aucune autorisation. Marrakech c’est la ville des riads au Maroc et dans le monde. Aucune autre médina n’a autant de maisons qui accueillent des voyageurs il faut dire que la destination est prisée depuis le début des années 2000 et qu’elle a toujours eu une place particulière dans le cœur des grands de ce moment à l’image de Wiston Churchill, Jacques Majorelle ou Yves Saint Laurent qui ont permis de créer un mythe et une renommée internationale.

Il existe différentes catégories de riads. Ils sont souvent classés selon les tarifs qu’ils pratiquent, des riads basiques aux riads haut de gamme où le charme de l’ancien côtoie le luxe de la modernité. Vous pourrez choisir votre riad en fonction de votre budget mais aussi de sa situation dans la médina et de ses prestations. L’avantage de séjourner dans un riad c’est de profiter d’un service personnalisé à moindre frais et d’avoir une certaine tranquillité que l’on ne retrouve pas dans les hôtels des grandes chaines. Vous aurez tout le loisir de pouvoir prendre votre temps, de pouvoir partager avec les hôtes de la maison mais aussi l’équipe des lieux ou tout simplement de le privatiser pour des moments uniques et inoubliables en famille comme entre amis. Séjourner dans un riad revient souvent moins cher que de réserver une chambre double ou deux chambres pour une famille dans un grand hôtel de la ville. Ce concept ne convient pas à tous les voyageurs surtout ceux qui souhaitent être proche des lieux pour faire la fête, être en plein centre-ville ou qui préfèrent le service hôtelier classique. C’est un choix difficile à faire surtout quand on ne connait pas Marrakech ni sa médina et que l’on vient pour la toute première fois dans un pays étranger même si les capitales européennes sont à moins de trois heures d’avion de Marrakech.

Si vous ne connaissez pas encore la médina et que vous venez en vacances avec des enfants en bas âge le mieux est de rester dans le périmètre de la Place Jemâa-el-Fna cela vous permettra de profiter du riad et de vous promener dans la médina sans aucune contrainte et sans avoir à faire de nombreux kilomètres à pied avec vos enfants.

Trouver riad « oui » mais comment ?

Les offres spéciales et les promotions en tout genre sont nombreuses sur la toile pour venir passer quelques jours à Marrakech. Si les centrales de réservation ont beaucoup d’offres, leurs classements sont souvent peu objectifs car les riads et maisons les mieux placées sont souvent celles qui payent la plus grosse commission ou des services complémentaires pour obtenir un meilleur référencement. La meilleure publicité pour un riad reste le bouche-à-oreille. Il permet d’avoir un avis objectif sur la maison que celui-ci soit bon ou non mais également de voir s’il pourrait convenir à votre envie de voyager ou non. Pensez à demander des conseils à vos amis qui ont déjà découvert Marrakech ou à regarder les avis des voyageurs qui y ont déjà séjournés même si certains commentaires sont biaisés, ils vous donnent tout de même une idée générale de l’accueil, de la maison et du déroulement de votre séjour. Pour le reste, il vous faudra vous mouiller un peu et faire vous-même votre découverte.

Excellent séjour à tous dans un riad à Marrakech !